Arbre au Fil des Quatres Saisons
À la fin d’un traitement, la question qui tue se presse sur nos lèvres?  À quelle fréquence devrait-on revenir?
 
Bien qu’on ne puisse y répondre adéquatement parce qu’il s’agit bien de cas par cas (blessures, tensions tenaces, relaxation ou autre), je vous conseille de manière générale, un massage mensuel. Il sera d’autant plus facile et agréable de le faire si vous détenez des assurances en massothérapie; toutefois, considérez qu’un massage par mois sera plus bénéfique que vous ne le croyez car, contrairement à la plupart des gens, vous serez proactif en étant prévenant plutôt qu’en réagissant au stress, aux blessures et autres inconforts qui vous attendent au coin de la rue.
 
Un massage par mois? Qu’est-il arrivé au sujet de cet article qui stipule un par saison?  Un massage saisonnier pourrait être considéré comme l’entrée de gamme. C’est notre ménage du printemps. C’est l’équivalent du changement d’huile de votre voiture. C’est du temps que vous passez enfin avec vous-mêmes à décrocher de tout le reste.
 
Bien que vous n’ayez pas de douleurs ou que vous ne sentiez pas de raideurs particulières, dites-vous que certains muscles sont assurément tendus. Vu le graduel de l’accumulation, vous ne les ressentez probablement même pas. Alors pourquoi vous faire masser?  Des articulations crispées sont beaucoup plus à risque de foulures et des muscles tendus risquent davantage de subir des blessures et même des déchirures que lorsque ceux-ci sont détendus et ont alors plus d’élasticité. 
 
Double exemple pour prouver ce point. Primo, présentement, êtes-vous capable d’abaisser les épaules sans forcer? Il y a de fortes chances que si. Tout simplement parce que votre travail ou le stress vous incite à relever les épaules, cela crée une tension entre vos omoplates, vos épaules et dans votre nuque qui risque de causer des problèmes si vous ne faites rien. Secundo, bien que socialement politiquement incorrect, qu’advient-il des gens en ébriété ayant un accident? Ils s’en tirent souvent indemne. Leur musculature est tellement dépourvue de tonus que même une chute ou un impact violent les laisse sans séquelle.
 
Que la douleur se fasse sentir ou que vous vous sentiez moins mobile qu’à l’habitude, écoutez votre corps et offrez-lui une heure de répit dans votre mois ou encore un quatre-vingt-dix minutes de remise-à-neuf une fois par saison sur une table de massage. 
 
La prévention saura faire de vous une personne alerte et respectueuse de son corps. Après tout, en bout de ligne, prenez soin de votre corps; il vous le rendra bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *